Regards croisés sur la Medientheorie.

Journée d’étude transdisciplinaire dédiée à la Medientheorie dévéloppé par Friedrich Kittler // 2 et 3 décembre 2016, EHESS

La théorie des médias fondée par Friedrich Kittler s’est développée dans un dialogue fructueux avec la théorie française (p.ex. Foucault, Lacan, Derrida, Virilio) sans pour autant avoir trouvé une articulation propre dans le paysage scientifique francophone. Notre séminaire entend questionner ce contre-transfert manqué en plaçant le problème de la Übertragung au niveau d’une intraduisibilité essentielle.

Inspiré par la psychanalyse de Jacques Lacan et le structuralisme voire post-structuralisme des années 1960 et 1970, Friedrich Kittler définit la Medientheorie comme une philosophie de la contingence qui vise à une mise-en-question de tout discours unifiant et prétendant à une valeur universelle. Dans une approche à la fois éclectique et exigeante, Kittler entend construire une épistémologie du savoir nourrie par une réflexion sur la technique et les medias. Or, en parcourant les textes de Friedrich Kittler, il convient de questionner davantage le caractère proprement « scientifique » affiché par la Medienwissenschaft qui s’est gardée une part de fiction extrêmement productive. Mais si on admet que les enjeux de la Medienwissenschaft ne se ressoudent pas entièrement dans une démarche de formalisation scientifique, comment définir cette part de fiction laissée en friche qui continue de produire ses effets sur le discours scientifique qui veut l’aborder ? Ce qui résiste à sa transformation sans reste en champ de savoir univoque dont la transmission et la traduction seraient assurées, ne la place-t-il pas plutôt du côté d’un phénomène de la Übertragung, d’un geste critique, d’un acte d’interprétation, d’un dispositif d’expérimentation ?


Vendredi, 2 décembre 2016
EHESS, 190 Avenue de France, 75013 Paris, salle 640

13h30     Franziska Humphreys (EHESS): Mots. Bruits. Images. Arpenter la Medientheorie

I. Transferts

14h       Isabelle Alfandary (Paris 3 / Collège de philosophie): Penser la psychanalyse avec ou sans le transfert

14h30     Marie Lenormand (Université Aix-Marseille): L’espace du transfert

15h       Derek Humphreys (Paris 13): Cadre, dispositifs. Le transfert dans la cité

15h30     discussion

16h       pause café

II. Textualités

16h30     Judith Kasper (Ludwig-Maximilians-Universität, München): Lire le mot mannequin

17h00     Johanna Spangenberg (Ludwig-Maximilians-Universität, München): « Le vers n’est très beau que dans un caractère […] typographique » – Mallarmé and Kittler

17h30     discussion

Samedi, 3 décembre 2016
EHESS, 105 bv Raspail, 75006 Paris, salle 2

9h30      Astrid Deuber-Mankowsky (Ruhr-Universität Bochum): L’apriori technique et l’automate spirituel: penser avec Kittler et Deleuze

10h       discussion

III. Visualités

10h30     Michael Levine (Rutgers University): Out-takes of a Life: Benjamin’s „Storyteller“ and the Cinematographic Unconscious

11h00     Claire Salles (EHESS): « La peinture en séton » : dire l’œuvre abstraite de Martin Barré

11h30     Jasmin Degeling (Ruhr-Universität Bochum): Aesthetics and Politics of Care. Schlingensief’s Archaeology of Richard Wagner

12h       discussion

Avec le soutien duimg-1-small480

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s