Dans le cadre de la „Nuit des Idées“ et du séminaire „Penser en plusieurs langues“ // EHESS, 26 janvier, 17h00 – 20h00

Au centre de ce débat en deux parties, des questions portant sur les enjeux éditoriaux et épistémologiques de la traduction et la construction des savoirs à l’échelle européenne : Quelle est la place de la traduction dans la production et la diffusion des savoirs en sciences humaines et sociales ? L’internationalisation des sciences humaines s’est-elle accompagnée d’un renforcement des politiques de traduction ? Comment évoluent les circuits de décision et de diffusion des traductions alors que les législations se transforment avec le numérique et l’Open access ? Est-ce que la traduction produit-elle un savoir propre en intervenant dans la vie des idées ?

https://www.lanuitdesidees.com/map

17h- Les politiques de la traduction : où en est l’Europe ?

avec

Gisèle Sapiro, sociologue, EHESS
Marc Minon, directeur du portail Cairn.info
Hélène Seiler-Juilleret, doctorante, coordinatrice éditoriale (Éd. de EHESS)

18h30- Les savoirs de la traduction : traduire Ernesto De Martino et Max Weber

avec 

Giordana Charuty, anthropologue, EPHE
Isabelle Kalinowski, germaniste et sociologue, CNRS
Sacha Zilberfarb, traducteur

A l’occasion de la sortie des deux ouvrages : Ernesto De Martino, La fin du monde. Essai sur les apocalypses culturelles, édité et traduit de l’italien sous la direction de Giordana Charuty, Daniel Fabre et Marcello Massenzio (Éd. de l’EHESS, 2016) et  Jürgen Kaube, Max Weber. Une vie entre deux époques, traduit de l’allemand par Sacha Zilberfarb (Éd. de la MSH, 2016 )

Tables rondes animées par Franziska Humphreys (FMSH, EHESS) et Anne Madelain (Éd. de l’EHESS, CERCEC)

Plus d’informations auprès de Anne Madelain madelain@ehess.fr  et Franziska Humphreys humphreys@msh-paris.fr

   Entrée libre

———-

Giordana Charuty est anthropologue, directrice d’études à l’EPHE et membre de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (IIAC-EHESS-CNRS). Ses terrains sur les pratiques religieuses en Europe méditerranéenne l’ont conduite à repenser l’histoire de l’anthropologie italienne dont elle a assuré et révisé de nombreuses traductions françaises. Elle est l’auteure de Ernesto De Martino : les vies antérieures d’un anthropologue, Marseille, éditions Parenthèses -MMSH, 2009. Elle a co-dirigé l’édition française de Ernesto De Martino, La fin du monde. essais sur les apocalypses culturelles.

Isabelle Kalinowski est chercheuse au CNRS (Laboratoire Transferts culturels franco-allemands, ENS) et traductrice en sciences humaines. Elle a traduit et présenté, de Max Weber, L’Éthique protestante et l’esprit du capitalisme (Champs Flammarion, 2000), Hindouisme et bouddhisme (Champs Flammarion, 2003) et Sociologie de la religion (Champs Flammarion, 2006).

Marc Minon est l’un des fondateurs du portail de publications de sciences humaines et sociales Cairn.info. Il a aussi participé à la création du Laboratoire d’études sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (LENTIC) de l’Université de Liège, avant d’être directeur d’études au BIPE. Auteur de différents travaux sur l’économie de la communication, il a été membre, en Belgique, du Conseil supérieur de l’audiovisuel et du Conseil du livre.

Gisèle Sapiro est sociologue, directrice d’études au CNRS et à l’EHESS et vice-présidente de l’EHESS pour les relations internationales. Auteure de La Guerre des écrivains, 1940-1953 (Fayard 1999), La Responsabilité de l’écrivain (Seuil 2011) et La Sociologie de la littérature (La Découverte, 2014), elle a mené des enquêtes sur la traduction et la circulation internationale des sciences humaines et sociales (Translatio, CNRS Editions, 2008) ; Traduire la littérature et les sciences humaines, DEPS publications, 2012 ; Sciences humaines en traduction, Institut français, 2014). Depuis 2013, elle dirige le projet européen INTERCO-SSH sur l’institutionnalisation et l’internationalisation des sciences humaines et sociales. Elle dirige, chez CNRS Éditions, la collection Culture & Sociétés et le Dictionnaire Bourdieu (à paraître).

Hélène Seiler-Juilleret est doctorante en sociologie des biens symboliques et culturels à l’EHESS (Centre européen de sociologie et de science politique). Son travail porte sur les transformations de l’édition en sciences humaines et sociales à travers l’analyse des marchés du numérique et de la traduction. Elle a collaboré en 2013 à l’ouvrage Sciences Humaines en traduction (Publications de l’Institut français), et participe depuis 2014 au projet européen Interco-SSH. Elle est coordinatrice éditoriale aux Éditions de l’EHESS et assure la coordination éditoriale du Dictionnaire Bourdieu.

Sacha Zilberfarb se consacre depuis 1999 à la traduction littéraire. Il a traduit de l’allemand entres autres des ouvrages d’Helene Deutsch, de Konrad Fiedler, d’Aby Warburg et de Jean Améry. Avec Jörg Stickan, il a traduit, pour les éditions Attila, Le Nazi et le barbier (2010) et Nuit (2012) d’Edgar Hilsenrath, ainsi que Le Livre blanc de Rafael Horzon (2011). En 2006, il a reçu le prix Raymond Aron pour sa traduction de Jean Améry (Actes Sud, 2008) d’Irene Heidelberger-Leonard. Il est membre du comité de rédaction de la revue Vacarme.